Nous ne sommes quasiment plus responsables de notre pensée, et nous passons notre temps à vivre dans la pensée des autres, si bien que nos décisions sont rarement les nôtres !
Notre désir de nous conformer au système est bien plus puissant que notre libre arbitre !
Le système ce n’est que la somme des ego humains et la philosophie c’est la mort de l’ego donc à terme, la mort du système !
 
Ceux qui ont sacrifié leur humanité à autre chose que sapiens (sage) ont deux choix face à cette observation : La rejeter avec violence et défendre leur zone de confort, ou rejeter leur zone de confort et embrasser la vérité !
 
Or on sait que l’humain préfère mille fois son abri à la vérité.
 
Prendre une bonne décision, c’est difficile ; adopter et favoriser les bons comportements constitue également un défi d’ampleur, être efficace individuellement ne va pas de soi ! Nous ne pouvons pas traiter une multitude de données en parallèle sans que cela n’affecte notre efficacité, nous sommes sujets à une détérioration de nos capacités cognitives au fur et à mesure de l’utilisation de nos ressources. Le premier point fondamental réside dans nos capacités limitées. Nos capacités d’attention et de traitement de l’information sont limitées, nos ressources cognitives sont rapidement atteintes. Si nous cherchons à renforcer notre productivité en travaillant en parallèle sur plusieurs tâches, c’est le contraire qui se produit, nous perdons en efficacité !
 
Sources : « Libérez votre cerveau » Idriss Aberkane « Stratégie océan bleu » Renée Mauborgne et W. Chan Kim « L’intelligence durable » HR
 
#management #stratégie #gouvernance #bonsens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.