Pour de nombreux chercheurs, notamment en psychologie évolutionniste, la capacité de connexion sociale est l’une des caractéristiques majeures qui a fait notre succès. En tant qu’espèce c’est notre capacité à nous regrouper, d’abord en toutes petites unités puis en groupes de plus en plus importants. C’est ce qui a permis à l’espèce humaine de faire face aux principaux défis de sa survie et de sa reproduction. « En vérité ce qui nous distingue du reste des animaux, ce sont les compétences sociales phénoménales qui nous permettent d’enseigner, d’apprendre, de sympathiser, d’exprimer des émotions, de créer des cultures, des institutions, de bâtir l’échafaudage mental complexe de la civilisation ».
 
Cet équilibre subtile demande à chacun d’entre nous de l’entretenir au quotidien. Dans le monde de l’entreprise, chaque manager est confronté un jour ou l’autre à devoir gérer des comportements plus ou moins acceptables !
 
L’Homme est un fruit que l’on peut presser ou planter !
 
La presse est une action linéaire, prévisible, facilement administrable et en cas d’excès mortelle !
 
La plantation est imprévisible, non linéaire, difficile à administrer, jamais mortelle et à terme infiniment plus profitable.
 
Comme nos sociétés privilégient la fonction sur l’être, elles encouragent les humains à se présenter toujours sous le même angle à leurs pairs et à ne jamais montrer cet aspect de leur personnalité qui les ferait apprécier !
 
« Si vous êtes en conflit avec quelqu’un, il existe toutefois un angle sous lequel cette personne pourrait être votre amie, mais vous devrez le trouver seul car elle ne fera pas l’effort de vous le montrer !
 
Lors des formations et accompagnements que nous proposons, apprendre à se connaître reste la priorité nécessaire pour influencer positivement l’entourage des encadrants … !
 
 
Sources : « Libérer votre cerveau » Idriss ABERKANE – « L’avenir du Management » Peter Dricker
 
#management #comportements #gouvernance #sens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.