Nulle part les postulats traditionnels ne sont aussi fermement enracinés, fût-ce inconsciemment qu’en ce qui concerne les Hommes et leur management. Et nulle part ne sont-ils autant en contradiction avec la réalité et si parfaitement contre productifs.
 
« Maslow prouva définitivement que les gens sont différents et qu’il faut les gérer de façon différente … »
 
Nous savons depuis cinquante ans que l’argent ne suffit pas pour motiver les gens. Certes, ne pas être satisfait de son salaire démotive gravement. Mais gagner suffisamment n’est qu’un facteur d’hygiène …
Ce qui motive particulièrement les travailleurs du savoir c’est ce qui motive les volontaires. Un bénévole, nous le savons doit tirer de son travail davantage de satisfactions qu’un salarié, précisément parce qu’il ne touche pas un chèque à la fin du mois. Ce qu’il lui faut avant tout c’est un défi à surmonter. Il lui faut savoir quelle est la mission de l’organisation et que cette mission soit crédible. Il lui faut une formation continue et il lui faut constater les résultats … !
 
Chaque groupe de la population active doit être géré différemment et que le même groupe doit être géré différemment à différentes époques !
 
De plus en plus, les employés doivent être gérés comme des partenaires et par définition les partenaires sont égaux !
 
Par définition aussi on ne leur donne pas d’ordre !
 
Il faut les convaincre !
 
Le point de départ sera peut-être la définition du résultat … ?
 
« On ne gère pas les gens, il s’agit de les guider. »
 
« L’objectif est de rendre productifs les points forts et le savoir de chaque individu … »
 
 
Sources : « L’avenir du Management » Peter Dricker –

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.