Que ce soit du point de vue de la mémorisation ou de la perception, notre cerveau souligne bien plus les signaux négatifs que les signaux positifs. Il met davantage en évidence la punition que la récompense parce que dans la nature la punition est risque de mort tandis que la récompense est chance de repas … lire la suite sur www.cemaforconseil.fr rubrique « blog »

« Pourquoi le lapin court-il plus vite que le renard ? »

« Parce que le renard court pour un dîner et le lapin pour sa vie ! »

Prendre une bonne décision, c’est difficile ; adopter et favoriser les bons comportements constitue également un défi d’ampleur, être efficace individuellement ne va pas de soi ! Nous ne pouvons pas traiter une multitude de données en parallèle sans que cela n’affecte notre efficacité, nous sommes sujets à une détérioration de nos capacités cognitives au fur et à mesure de l’utilisation de nos ressources. Le premier point fondamental réside dans nos capacités limitées. Nos capacités d’attention et de traitement de l’information sont limitées, nos ressources cognitives sont rapidement atteintes. Si nous cherchons à renforcer notre productivité en travaillant en parallèle sur plusieurs tâches, c’est le contraire qui se produit, nous perdons en efficacité !

« Le cerveau aime les raccourcis, les pensées automatiques et quand il doit choisir entre facilité et vérité, bien trop souvent il choisit la facilité. »

Dans nos modules de formations nous abordons de façon ludique ces thématiques liées au fonctionnement de notre cerveau pour comprendre comment nos comportements et nos décisions sont parfois biaisés !

Sources : « Libérer votre cerveau » Idriss ABERKANE – « Nudge Management » Éric Singler –

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.